Galerie

First First

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Personne n’a rien dit à la cigogne.

d'après la supplication de Svetlana Alexievitch

Lors d’une émission à la radio j’ai entendu l’ interview d’une femme nominée au prix Nobel de littérature... A la fin de l’émission, je suis allée immédiatement acheter « la Supplication » l’oeuvre de cette auteure ukrainienne Svetlana Alexievitch. Elle avait recueilli durant une dizaine d’années, les témoignages de 500 personnes ayant été touché de prés ou de loin par la catastrophe Tchernobyl, le 26 avril 1986. Les protagonistes de cette tragédie contemporaine, ne sont ni des rois, ni des princes, encore moins des demi-dieux, mais des anonymes n’ayant à priori commis aucunes des fautes qui auraient pu réveiller la colère d’une ou plusieurs divinités. Avec une infinie justesse, tous ces oubliés du monde, parviennent à exprimer avec des mots simples, la quintessence de chaque évocation. Que celui qui parle soit un(e) scientifique ou une vieille grand-mère, ils s’unissent pour former un choeur de voies solitaires en état de choc. Pourtant, pour moi, pour nous, le livre ne s’est pas refermé avec un sentiment de désespoir mais avec une puissante énergie de vie. Nous la voulons dans cette création. Elle sera omniprésente, un fil rouge, comme un instinct de survie. Tout s’est écroulé mais on continue. On boit, on s’aime, on vit.

 

Création prévue automne 2020

 

Mise en scène : Pascale Karamazov

Création lumière : Cyrille Laurent

Vidéos - son - scénographie : Catherine Legrand

Costumes - accessoires : Leslie Laugero

Jeu : Sofie Szoniecky ,Sophie Zanone ,Cyrille Laurent ,Franck Libert 

 

Dossier du spectacle

Les autres spectacles